| by adminpolitic | No comments

L’affichage du Nutri-Score devient obligatoire en 2021

En 2016, avec la loi Santé, le gouvernement recommandait la mise en place d’un système d’information nutritionnelle claire, visible et facile à comprendre pour tous les consommateurs. Après avoir mis en place le système de Nutri-Score sur certains produits en 2017, le gouvernement souhaite aujourd’hui rendre obligatoire cette mention sur tous les produits alimentaires d’ici 2021.

Qu’est-ce que le Nutri-Score

Le Nutri-Score est une solution d’étiquetage nutritionnelle des produits alimentaires lancée dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS). C’est aussi un logo et une marque de Santé Publique France qui vient renforcer les recommandations proposées par le PNNS comme les 5 fruits et légumes par jour ou les 30 minutes d’activités physiques quotidiennes.

L’objectif de cette information nutritionnelle est d’aider les consommateurs à acheter des aliments en connaissant leur qualité nutritionnelle.

En effet, même si aujourd’hui chaque produit alimentaire met à disposition la liste des ingrédients et une grille de valeurs nutritionnelles, cette dernière n’est pas toujours compréhensible pour tous. Il faut déchiffrer le tableau ligne par ligne en étudiant la composition du produit en protéines, glucides et autres lipides. Sans connaissance en diététique, ces informations restent difficiles à comprendre car on ne connaît pas forcément ses besoins en apports nutritionnels. Aussi, même si ce type d’informations permet de comparer deux produits, il ne renseigne pas sur la qualité nutritionnelle du produit et la comparaison des produits reste pénible.

C’est pourquoi le Nutri-Score a été mis en place. Cette étiquette apposée sur l’avant des emballages indique à l’aide de 5 lettres en couleurs le score nutritionnel attribué au produit. En un coup d’œil, le consommateur est donc informé de la position du produit au niveau nutritionnel sur une échelle à 5 niveaux allant du A vert jusqu’au E rouge.

Comme les couleurs l’indiquent, la note A indique que le produit est favorable sur le plan nutritionnel tandis que les produits notés E le sont moins. Le principe rappelle un peu celui de la consommation d’énergie.

Comment est calculé le Nutri-Score ?

Le Nutri-Score classe les produits selon un algorithme mis en place par des équipes de recherches internationales. Ce classement prend en compte la composition du produit pour 100 grammes selon les nutriments à favoriser ou non. Parmi ceux-ci on retiendra globalement que :

  • Les fibres, protéines, fruits et légumes sont à privilégier
  • Les éléments énergétiques, avec un fort taux d’acides gras saturés, sucres ou sel sont à limiter

Suite à cela, on attribue donc un score au produit et on appose le logo Nutri-Score avec la lettre en couleur mis en exergue.

Quels produits sont concernés par le Nutri-Score ?

Le Nutri-Score attribue une note aux produits transformés et aux boissons non alcoolisées. Vous ne retrouvez donc pas de note pour les produits comme les herbes aromatiques, les infusions, le café ou des produits comme la levure.

Aussi, les produits frais comme les fruits, les légumes ou le poisson ne sont pas concernés.

Ce que l’instauration du Nutri-Score va changer

Jusqu’à aujourd’hui, l’apposition du logo Nutri-Score était facultatif et reposait sur le volontariat des entreprises et distributeurs agroalimentaires. L’usage du Nutri-Score était, on peut le dire, assez peu répandu.

Seulement, l’Assemblée Nationale a voté hier, le jeudi 21 février 2019, l’affichage obligatoire du Nutri-Score sur tous les supports publicitaires des produits alimentaires. Cette mesure sera mise en vigueur au plus tard le 1er janvier 2021.

Le texte adopté à l’unanimité comporte néanmoins des exceptions qui permettront aux annonceurs de déroger à cette obligation. En effet, le texte précise notamment que pour « les messages publicitaires sur internet, télévisés ou radiodiffusés, l’obligation ne s’appliquera qu’aux message émis et diffusés à partir du territoire français et reçus sur ce territoire ».

Aussi, et surtout, les annonceurs pourront passer outre cette obligation en payant une contribution à l’Agence Nationale de Santé Publique.

L’instauration du Nutri-Score est une première étape pour la lutte contre la malbouffe mais pour le moment cela n’affecte pas trop certaines entreprises alimentaires qui font perdurer leurs recettes à la composition et aux valeurs nutritionnelles de piètre qualité.

Il reste que l’instauration du Nutri-Score permettra aux consommateurs d’acheter en pleine conscience leurs denrées alimentaires et que cette démarche nous propose un peu plus de transparence sur les produits que nous achetons.

Attention toutefois aux dérives : si le logo Nutri-Score peut vous faire gagner du temps pendant vos courses pour choisir vos produits, un produit noté A n’est pas à consommer à volonté. Il s’agira de mieux consommer mais en restant toujours raisonnable sur les quantités.